Visiteur

digitdigit
digitdigit
digitdigit
digitdigit

Ballade Nocturne (ADEMAS)


L'ADEMAS, ou Association d'Exploitation du Matériel Sprague, s'occupe d'une rame de type Sprague Thomson qui est classé monument historique. Celui-ci date des années 1930. Avec cette rame, ADEMAS propose des balades nocturnes: l'association fait un parcours sur le réseau du métro Parisien en visitant des lieux extraordinaires pendant les heures de fermeture du métro. Ceci est fait sans changer de train pour aller d'une ligne à une autre en utilisant des raccordements. Voici un petite reportage d'une ballade nocturne effectuée en avril 2006.

ATELIERS DE LA VILLETTE

22h00 : Accueil. Dans une petite rue, un peu cachée, près de la Porte de la Villette, on trouve l'accès aux ateliers. Un petit panneau avec le logo de la RATP rappelle le fait qu'on fait quelque chose en rapport avec le métro derrière ces portes. Après l'accueil par l'equipe d'ADEMAS et en passant par une vraie poinçonneuse, on reçoit une profonde explication sur ce qui se passe quotidiennement dans ces ateliers. Les courbes des voies, les aiguillages, les pistes de roulement sur pneu... tout est tellement précis que la RATP fabrique ces matériaux d'infrastructures elle-même. Mais on fait aussi des réparations de matériel roulant. L'atelier possède une belle collection de trains de travaux dans leur typique livrée en couleurs brun-jaune-blanc. Après les dernières infos, on monte le Sprague et le voyage à remonter le temps peut commencer.

pic
pic
pic
pic
pic
pic

De gauche à droite : train de travaux, une aiguillage en construction, deux Spragues

VOYAGE À REMONTER LE TEMPS

23h00 : Départ. Brusquement, notre Sprague quitte les ateliers. On descend un tunnel en courbe et contre-courbe et... voilà on se retrouve dans le métro ! Nous entrons sur le réseau au moment où les derniers utilisateurs se dépêchent pour attraper le... dernier métro. C'est amusant de voir l'expression sur les visages des voyageurs quand notre Sprague passe d'une station à l'autre, sans s'arrêter. Avant les 6 prochaines heures, ceci est le dernier contact visuel de notre temps. Nous passons via Château-Landon pour se dirigier vers la ligne emo et le processus du voyage à remonter le temps est fini. On n'est plus humain, mais fantôme.

Via la station Place des Fêtes, on accède la Voie des Fêtes pour atteindre la station Haxo qui une demi-station jamais ouverte et qui est uniquement desservie par trains fantômes. Et - comme d'habitude pour les fantômes - il n'y a aucun accès au quai. Ceux qui ne prennent pas le Sprague pour partir, doivent attendre quelques semaines pour la prochaine rame...

pic
pic
pic
pic

De gauche à droite : la Voie des Fêtes, la station Haxo (vous voyez le fantôme bouger ?)

CINÉMA ET SAINT MARTIN

Porte des Lilas... la station est desservie par les lignes emo et emo, mais il y a encore une autre station : cette troisième sert aux tournages des films ou de publicités. Après que les fantômes aient visité la station, le voyage continue via plusieurs raccordements jusqu'à la station Saint-Martin qui se trouve entre République et Strasbourg Saint Denis. Elle a été construite sur deux niveau comme plusieurs autres stations sur le tronçon Bonne Nouvelle - République des lignes emo et emo.

Saint-Martin, station fermée en 1939, possède encore les publicités en faïence qui datent de cette époque. Les fantômes s'amusent à regarder ces témoins du passé. En embarquant dans le Sprague, sur un quai avec une obscurité des premiers jours du métro, le voyage continue jusqu'à la station Gare du Nord sur la emo... l'ancienne, qui est bien sûr fermée !

pic
pic
pic
pic
pic
pic

De gauche à droite : Voie des Fêtes et Voie Navette à Porte des Lilas Cinéma, détail de la Voie Navette (premières pistes de roulement pour le matériel pneu, en bois), le Sprague à Saint Martin

LE CHAMPAGNE ET LA PLAGE

La station Gare du Nord de la emo était utilisée comme terminus en boucle avant son prolongement vers Pantin et Bobigny. Aujourd'hui, ce complexe est le centre de formation pour les nouveaux conducteurs de la RATP. Ici, on accueille les fantômes du métropolitain avec le champagne et on leur donne l'occasion de marcher sur les voies (à ne pas faire par vous-même !) et jeter un coup d'oeil sur le dessous du Sprague.

Après cette petite pause, il est temps pour aller à la plage. La plage ? Oui, parce que nous allons à la station fermée Croix-Rouge, située entre Sèvres-Babylone et Mabillon sur la emo. Cette station, également fermée en 1939, était contruit comme une plage sur les quais. Les fantômes se mettent sur leurs chaises longues sur cette plage en profitant de la vue...

pic
pic
pic
pic
pic
pic
pic
pic

De gauche à droite : les voies dans la boucle de la Gare du Nord 5, le détail des voies, la plage à Croix-Rouge, le Sprague à Croix-Rouge

LE RETOUR À NOS JOURS

Nous quittons la station Croix-Rouge, qu'on laisse fermée et qui reste le domaine des fantômes. Via La Motte Picquet Grenelle et Concorde, on passe à la ligne emo. À Porte Maillot sur les voies de garage, le processus pour retourner à l'époque actuelle est en route. Le Sprague accelère et on voit les premières indices de nos jours : des MP89 CC garés.

On continue jusqu'à la station Esplanade de la Défense, qui permet de voir Paris qui s'éveille depuis le Pont de Neuilly. En retournant jusqu'à la station Porte Maillot, on entre dans la boucle, l'ancien terminus et la première station du métro Parisien ouverte en 1900. Là, pour être capable de quitter notre statut de fantôme, on mange des croissants et on boit du chocolat chaud, accompagné par un peu de musique typique et un autre Sprague de la CMP.

En revenant à nos jours, on prend le métro normal à l'actuelle station Porte Maillot. Le SIEL affiche 5h43, le premier métro s'approche...

pic
pic
SIEL M1 premier métro


Images prises par Cyrille Raemaekers avec toutes mes remerciements à ADEMAS.
Les ballades nocturnes de l'ADEMAS sont actuellement temporairement suspendues.


Pour contacter l'ADEMAS, vous pouvez vous rendre sur leur site internet ou accéder à leur forum officiel intégré dans Symbioz : ademas.symbioz.net.
Pour regarder plus de photos de cette balade nocturne, je vous dirige vers la galerie concernant cette ballade de mon site personnel.
Pour cet article, aucune source en dehors de mes propres connaissances a été utilisée.

SymbiozCope Menu
Métro RATP
Matériel Roulant
Les rames MF 67
Les rames MF77
Les rames MF2000/MF01
Un demi-siècle de projets
Les lignes du métro
Les lignes bis
L'automatisation
Les trains de travaux
Le pilotage automatique
ADEMAS
MP14


» version imprimable
» demande d'édition

Article écrit par :
   cr-corporation
Dernière mise-à-jour par :
   cr-corporation
Dernière mise-à jour le :
   13-12-2010
Nombre de vues :
   17406

© Copyright SYMBIOZ / CR-Corporation — 2017 — contactconditions généralesplan du siteSYMBIOZ in English — total visiteurs : 653 834 — HTML 4.01-T CSS 2.0